Lou Galopins D Tsandlien

Lou Galopins D Tsandlien

Mis à jour le 15/06/2010 - 2912 vues

Présentation du groupe
Seul groupe folklorique se trouvant dans le Genevois Haut-Savoyard entre Vuache et Mont Salève sur la frontière avec Genève, Lou Galopins d’Tsandlien est composé d’une quinzaine de de danseurs.

Tous bénévoles, nous nous réunissons pour le plaisir de refaire des les pas que nos grands-parents on certainement fait avant nous. Avec le plaisir de faire faire partager au plus grand nombre et ainsi faire en sorte que les générations qui nous suivent, gardent les traces de leurs racines et du patrimoine des anciens.

Venez nous retrouver à l’occasion d’une fête de village, d’un défilé ou d’une animation saisonnière.

Disciplines proposées

Danse Folklorique

Historique

Pour la petite histoire ...
Nous sommes en 1995. Pour la fête de la Pomme, Les organisateurs recherchent une animation en rapport avec cette fête traditionnelle.
C’est pour faire revivre ces traditions vieilles de plus de deux cents ans, qu’à Saint-Julien-en-Genevois une petite équipe d’hommes et de femmes, sous la pulsion de Monsieur et Madame Raymond Boimond, a décidé de former un petit groupe folklorique baptisé « Lou Galopins D’Tsandlien » (les Galopins de Saint-Julien).
D’année en année, le groupe a évolué. Il s’est enrichi, perfectionné par des échanges avec d’autres groupes régionaux et par les habituelles prestations locales (Fête de la pomme, Fête du printemps, Fête de villages, animation dans les maisons de retraite, etc.)

L’évolution du groupe.
Pour expliquer cette évolution un petit bout d’histoire régionale est nécessaire.
L'Escalade (11 au 12 décembre 1602)(selon le calendrier julien).
Bataille de l'Escalade, célébrée dans la nuit du 11 au 12 décembre à Genève, marque la victoire de la ville aujourd'hui suisse sur les troupes du duc de Savoie Charles-Emmanuel Ier à l'occasion de l'attaque savoyarde lancé dans la nuit du 11 au 12 décembre 1602 (selon le calendrier julien). L’escalade évoque la tentative d'escalade des fortifications de la ville au moyen d'échelles.
Le Traité de Saint-Julien (21 juillet 1603)
Dès mars 1603, le duc Charles-Emmanuel de Savoie, voyant la rapidité de réaction des alliés de Genève et la fermeté de l'attitude d'Henri IV, propose des pourparlers de paix. Les négociations, se déroulent à Saint-Julien. Grâce à l'arbitrage de certains cantons suisses, un Traité est signé le 21 juillet 1603. Pour la première fois, le duc de Savoie reconnaît la Seigneurie de Genève comme un État souverain. Genève sera dorénavant traitée sur un pied d'égalité non seulement par son voisin mais aussi par les grandes puissances européennes.
Commémoration du 400e anniversaire du Traité de Saint-Julien

Pour les besoins de la fête nous recherchions un partenaire Genevois, la Société folklorique l’Onésienne a accepté de se produire en notre compagnie, le plaisir partagé par nos deux associations à donné naissance à cette belle amitié. Transfrontalière

Résumé de l’histoire de l’Onésienne Groupe de la ville d’Onex Genève/CH

Lorsque l'Onésienne fut fon¬dée le 12 décembre 1951, Onex comptait l'000 habi¬tants environ. Mmes Emma Rose, Jeanne Comte, Nina Gebel et quelques amies, avaient participé en costume au-cortège du centième anniversaire de l'autonomie communale d'Onex. L'expérience leur ayant plu, elles décidèrent de créer un groupe pour le maintien du cos¬tume et des traditions. En 1960, l'Onésienne accueille des mes¬sieurs afin de former des couples pour l'apprentissage des danses traditionnelles. En 1981, le costu¬me actuel fut redessiné à partir de peintures de Wolfgang-Adam Tœpffer (1766-1847).


L’Onésienne à participé notamment au
Festival mondial «La Mostra» (Palma de en 1982), …
Au Festival de national «Valle di Comino» près de Rome en 1994, ….
Au 150ème anniversaire de la Ville d'Onex en 2001...
L’Onésienne a représenté la Ville d'Onex à Saint-Julien en Genevois pour la commémoration de la signature du pacte de non-agres¬sion entre Genève et Saint-Julien-en Genevois de 1603 Le 21.6.2003,
Participation active à la vie associative de la ville d’Onex, ainsi qu’a de nombreuses fêtes nationales du folklore Suisse.


Nos costumes

Le costume Savoyard

Notre groupe porte, un costume de travail qui évoque la Savoie avec le comme symbole la frontière portée habituellement dans la Maurienne, Alors pourquoi, à St-Julien-en Genevois ?
Voici la raison, les ancêtres des fondateurs étaient originaire de Savoie.

Les premiers costume furent donc crées sur la bases de leur souvenirs d’enfance en prenant en compte le côté moins stricte, des environs de Genève.
Le col des dames s’est en peu ouvert, mais reste sous la protection d’une croix de Savoie. La plupart du temps les robe sont plus colorées et teintes plus vives près du lac. Sur les épaules, le châle brodé ; orné sur le devant, un tablier de soie.

Les messieurs portent un pantalon et un gilet noir sur une chemise blanche. Sur la tête, ils arborent un chapeau de feutre noir.

Le costume de travail des messieurs se compose de la blouse bleue, typique de la région, sur la chemise blanche et un pantalon de noir.

Le costume de l’Onésienne
Le costume est fabriqué spéciale¬ment par des couturières locales. Chaque danseur est propriétaire
Le costume des dames
Le costume de travail des dames se porte avec un tablier de coton, sans gants et sans chapeau. Pour celui du dimanche, le tablier est en tafta et doit se porter avec des mitaines de coton blanc, ainsi que' le chapeau de paille à large bord.
Pour les messieurs, l'habit de tra¬vail se compose d'un pantalon long rayé brun beige, d'une che¬mise blanche à larges manches avec un chapeau de paille.
Celui du dimanche se décline avec un pantalon court, des chaussettes blanches, une chemise blanche à larges manches et un gilet de laine sans manches.
Le bourgeois se différencie par le port d'une chemise à col cassé, d'un élégant gilet sous une veste de laine.
Ce costume se porte avec un grand chapeau de feutre noir.
Ces costumes caractérisent le groupe de l'Onésienne
Auprès des Fédérations Cantonales et nationale du costumes
Notre répertoire
A notre répertoire, une vingtaine de danses, parmi lesquelles des rondes, des polkas, quadrilles etc…
Que l’on exécute de quatre à six couples. Des danses font partie du folklore de Savoie, de Suisse et plus largement de l’Arc Alpin. Certaine danses sont tirées de la tradition et sont dansées depuis très longtemps. D’autre sont plus récentes mais sont chorégraphiées et dansée selon la tradition de nos régions alpines.

Lieux de pratique

Nom Adresse Ville
L’arande Maison Des ActivitÉs 24 GRANDE RUE Saint-julien-en-genevois ( 74160 )
Lou Galopins D Tsandlien (adresse principale) L’ARANDE MAISON DES ACTIVITÉS 24 GRANDE RUE • 74160 SAINT-JULIEN-EN-GENEVOIS Saint Julien En Genevois (74160)

Horaires

Jour Horaires Discipline Lieu Détails
Jeudi De 20 h a 22 h 30 Danse Folklorique


Tout publique

Tarifs

Titre Prix Description Disciplines concernées
0.00 très petite cotisation Danse Folklorique,